"Almohada", de José José, traducida al Francés

Almohada, de José José. Aquí mi traducción al francés de una de las canciones más célebres del llamado Príncipe de la Canción Romántica.


Mon oreiller

Un amour comme le nôtre dans cette vie, il n’y en pas deux. Autant que l’on cherche, autant qu’il se cache.

Tu dors avec moi toutes les petites nuits.
Tu restes en silence, tu ne me reproches rien.
Pour ça je t’aime, pour ça je t’adore.
Tu es ma vie, mon seul trésor.

Parfois j’arrive comme enivré d’angoisse.
Je te couvre de baisers et triste, je te caresse.
Mais tu dors, tu ne ressens pas mes caresses.
Je te serre fort contre ma poitrine et m’endors avec toi.
Et puis, je me réveille… tu n’es plus là;
il n’y a que mon oreiller.

Des fois, je te regarde silencieuse, comme absente.
Je souffre en silence comme beaucoup de gens.

J’aimerais crier que tu reviennes avec moi;
te dire que si je vis, ce n’est que pour t’aimer.
Mais tout ça passe; les souffrances
ainsi que les mots, le vent les emporte.

C’est pour ça que j’arrive comme enivré d’angoisse.
Je te couvre de baisers et triste, je te caresse.
Mais tu dors, tu ne ressens pas mes caresses.
Je te serre fort contre ma poitrine et m’endors avec toi.
Et puis, je me réveille… tu n’es plus là;
il n’y a que mon oreiller.