"Cucurrucucú Paloma" traducida al francés


Cucurrucucú paloma, una de las canciones mexicanas más tiernas y conmovedoras de todos los tiempos, que tuve el placer de traducir al francés para vosotros.

Coucourroucoucou colombe


On raconte que durant les nuits
il ne faisait que pleurer.

On nous dit qu’il ne dormait guère,
qu’il ne faisait autre chose que boire.

On nous jure que même les cieux
frémissaient en entendant ses pleurs.

Tant il souffrait pour elle, que même
lorsqu'il mourrait il l’appelait encore.

Coucourroucoucou ! Il chantait…
Aïe Aïe Aïe ! Il riait…
Aïe Aïe Aïe ! Il pleurait…
D’une passion mortelle... il mourrait !

Très tôt le matin,
une triste colombe vient lui chanter
à la petite maison solitaire,
ses portes grandes ouvertes.

On nous jure que cette colombe
n’est autre que son âme
qui attend encore
que la malheureuse revienne.

Coucourroucoucou ! Colombe !
Coucourroucoucou ! Ne pleure pas !
que les pierres, ma colombe,
ne savent rien... d'amour !
Coucourroucoucou ! Coucourroucoucou !
Coucourroucoucou !
Ma colombe... ne pleure plus !